Alice's Curious Labyrinth Index du Forum
FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  Profil  Se connecter pour vérifier ses messages privésConnexion   S’enregistrer
Auteur Message
Revue de presse
Lewis Racoll
MessagePosté le: 23/10/2007 20:51:13  Revue de presse --> Répondre en citant

Hors ligne



Inscrit le: 09 Oct 2005
Messages: 1 175
Localisation: Un peu à l'Ouest, parfois !




L’homme qui murmurait des SMS à l’oreille de Tscécilia...
(par notre envoyé spécial à l’Elysée, Antoine-Jean Mallard)



Un président dans la tourmente

Il n'est point de victoires, quelle que soit leur beauté, qui ne s'entachent un jour ou l'autre d'un parfum d'amertume.

Quelques mois seulement après avoir accédé triomphalement à la plus haute marche de l'état, au terme d'une joute ou il coupa court à la menace de l'engeance socialo-communiste qui planait une nouvelle fois sur notre pays, le président Tsarcosy se retrouve aujourd'hui face à une nouvelle épreuve d'un tout autre genre, et qui le plonge dans la tourmente.

Aux félonies de Vallepin le pendard s’évertuant à souiller son honneur, le chef d’état s’était préparé de longue date et n’avait crainte d’en découdre. Mais là, c’en est trop ! Tsécilia le quitte. Une nouvelle trahison survenant quelques jours après l’échec du XV de Frence. La pire de toute celle-là, et voilà le palais de l’Elysée marqué du sceau de l’infamie. Son unique locataire maintenant, en arpente les couloirs pétris d‘hivers solitaires, un téléphone portable en permanence à la main : Tsécilia, il l’aime encore ! Si les murs pouvaient parler, ils nous raconteraient l’émouvante histoire de ce chef d’état, ayant terrassé plus souvent qu’à son tour les fléaux de l’adversité et qui pourtant, transi dans les abîmes secrets de sa mélancolie, envoie 18 SMS par jour à celle qui est encore pour lui la première dame de Frence. Heureusement, les reporters de Paris-Moche étaient là aussi (voir notre encadré).

Du président Courage à l’homme blessé

Magnanime, le président alors candidat avait pardonné à l’épouse volage ses quelques égarements qui agitèrent l’opinion avant le lancement de la campagne électorale. Rien n’aurait pu alors le détourner de sa tâche : en mai 2007, il trouverait sans doute un pays exsangue qu’il lui faudrait reconstruire de toute pièce. C’était un rendez-vous avec l’histoire qu’il n’avait pas le droit de rater sous peine de priver à jamais la nation de tout avenir.
C’est un couple à nouveau pleinement uni qui se lança alors dans la course à l’Elysée, fédérant autour de lui les forces vives du pays, judokas, acteurs de films comiques, chanteurs qui avaient côtoyé le général De Gaulle dans sa jeunesse, pendant que dans le camp socialo-communiste c’était la débandade. Et d’ailleurs, François Nederland lui-même, premier secrétaire du parti de la candidate de gauche, confirma après coup qu’il ne s’agissait pas que d’une impression. La victoire en fut d’autant plus aisée pour les Tsarcosy.

Mais peu de temps après que le champagne fut sabré, Tsécilia se fit à nouveau distante. On ne la voyait jamais aux soirées de l’ambassadeur en train de s’enfiler des boites de Ferrero Roches d’or. Tous les journalistes de notre rédaction qui sont très friands de ce genre de sauteries peuvent en attester. Les rumeurs circulèrent à nouveau bon train. Jusqu’au couperet final : les Tsarcosy se séparent. Il ne sera point d’été indien pour le président.




***



Voici par le menu, et en exclusivité pour les lecteurs de Paris-Moche, les 18 sms du président Tsarcosy envoyés à Tsécilia



#1 : Ca va ? La forme ?

#2 : Moi la routine. Je vais peut-être faire un remaniement ministériel histoire de me distraire un peu.

#3 : J'ai appris pour ton ex-mari. Je suis désolé. Mais tu ne m'avais pas dit que tu avais fait l'école des fans toi aussi ?

#4 : Voilà voilà...

#5 : Voilà...

#6 : Oh, tu as vu les résultats du rugby ? Encore une manoeuvre de ce pédé de Vallepin pour me déstabiliser je suis sûr !

#7 : Voilà voilà...

#8 : En tout cas tu fais la une des magazines, félicitations.

#9 : J'ai feuilleté celui où tu parles de ta dernière crème anti-rides. C'est en tous points remarquable.

#10 : Dans Gay-Pied ils disent que tu es partie vivre à la colle avec Solène Regoyal...

#11 : Je sais qu'ils ne m'aiment pas, mais à ce point !

#12 : Mais attends, j'achète pas Gay-Pied, hein ! C'est Vallepin qui m'avait prêté quelques numéros.

#13 : Au fait, tu as bien reçue mes derniers SMS ?

#14 : Ah, pour mon SMS d'avant, c'est "reçu" que je voulais écrire. Une faute d'orthographe, fais pas attention.

#15 : Voilà voilà...

#16 : Ca va ? La forme ?

#17 : Rappelle moi un truc, Tsecilia : ton numéro de portable c'est bien le 06 ** ** ** ** ?

#18 : Bon, je vais aller manger moi. Y'a ce grand dadais de Fignon qui m'invite.
Revenir en haut
Publicité
MessagePosté le: 23/10/2007 20:51:13  Publicité -->






PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Lewis Racoll
MessagePosté le: 29/10/2007 15:59:28  Revue de presse --> Répondre en citant

Hors ligne



Inscrit le: 09 Oct 2005
Messages: 1 175
Localisation: Un peu à l'Ouest, parfois !

Une princesse en proie à la maladie



Karen Cheryl : un petit bout de femme qui affiche clairement sa cinquantaine sans peur du qu’en dira-t-on ni des esprits chagrins qui après une investigation sur les moteurs de recherche internet lui trouveront facilement 62 ans.
« C’est la vie, me dit-elle, d’un regard mutin et un peu ré-haussé quand même : on ne pourra jamais empêcher les grincheux. En 1977, un journaliste avait affirmé que je ne durerai pas plus qu’un été. J’en ai tenu deux et demi ne lui en déplaise ! ajoute-t-elle pleine d’humour. »


"Guy Lux m'invitait dans ses émissions plus souvent que George Brassens"

Pendant qu’elle me servait un jus d’orange (« c’est déjà le troisième verre, vous êtes sûr que vous en revoulez... sinon je descends au Maxicoop sans problème« ), la star Karen Cheryl, créatrice de tubes immémoriaux dans les années 70, s’effaçait derrière Isabelle Morizet, timide provinciale montée à Paris. A nouveau un éclair de lucidité de celle que l’on surnommait alors « la petite fiancée des français » : Je n’avais pas la carrure d’un George Brassens, okay, mais Guy Lux m’invitait plus souvent que lui dans ses émissions. Vous revoulez un jus d’orange ? De toute façon j’ai que ça ! Allez ! Je vous met la cassette de mon Ring-Parade Spécial Karen Cheryl dans le magnétoscope en attendant. La Vartan faisait une de ces gueules ! Quel merveilleux souvenir !...»

"A part les tubes de Dalida, j'en vois pas beaucoup qui soient mortels"

Elle ironisa aussi sur l’épisode de ses épousailles avec le fils Giscard D’Estaing commentées à l’époque et avec abondance dans les colonnes de ce magazine que vous tenez entre les mains (mea culpa) : « c’était orchestré par la presse évidemment. C’était même la première fois dans ma carrière de chanteuse qu’on m’orchestrait aussi bien quelque chose (rires). Mais moi à l’époque, j’avais vingt ans, enfin quatorze, je commence à me méfier de votre ami Gougeule (rires) et je rêvais de chanteurs de rock musique aux cheveux longs et aux regards rebelles. J’étais une des premières françaises inscrites au fan-club de Michel Sardou vous savez ? »
Mon hôtesse, nonobstant mon refus et mes maux d’estomacs me servit un nouveau jus de fruit... Quelques-uns des tubes de Karen m’effleuraient l’esprit sans toutefois qu’ils fussent suffisants à imprégner ma mémoire. Elle rit à nouveau : « A part les tubes de Dalida, j’en vois pas beaucoup qui soient mortels ! C‘est pas dommage qu‘elle soit morte celle-là ; elles nous pourrissait le marché à Sheila et à moi. Bon, maintenant, reste plus que Sheila.»


"Le rhume, il ne passera pas par moi"

Puis elle se saisit à nouveau d’un kleenex, c’était la seizième fois depuis le début de notre entrevue ; un geste en apparence innocent mais si tragiquement répété qu’il en disait long sur le drame sous-jacent de celle qui attirait autrefois tous les spotlights à elle : « je joue samedi prochain au Carrefour de Besançon. Mais je ne sais pas si je pourrais tenir jusque-là. J’étais déjà programmée le 17 dernier à la Halle Aux Chaussures de Grenoix, un contrat que je n’ai pu honorer à cause de ce rhume. Je viens de fonder une association pour lutter contre cette terrible maladie qui empêche Karen Cheryl de se produire dans les galas qu’on lui propose. Je lance un appel par l’intermédiaire de votre journal. Le Rhume, il ne passera pas par moi ! Le Sida c’était vachement dur aussi, mais c’est fini maintenant. Surtout que ça fait bien 20 ans qu’aucun producteur douteux n’a plus envie de passer par moi. »
Je lui promis d’accéder à son émouvante requête. Car si ce monde est dépourvu de journalistes intègres (aux dires de Karen), il y reste quand même quelques honnêtes hommes (dont je suis, aux dires de ma rédaction).
Mademoiselle Morizet, voici donc l’adresse de votre Blogue sur lequel des millions d’anonymes comme vous pourront souscrire à votre combat :

3w.Je-chante-dans-la-galerie-marchande-de-Auchan-le-12-reservez-vos-places-parking-gratuit-la-premiere-heure.fr.

L’interwiew se terminait. J’allais voler maintenant en direction de Britney Spears, via mon billet Paris-New York, pour m’entretenir des dernières cicatrices de la reine de la musique pop : cet nouveau-né qui contrariait la platitude de son ventre alors que rien auparavant n’avait empêché la platitude de ses chansons !

Je prenais poliment congé (non non, n’insitez pas ; au bout de votre troisième bouteille de Nectar d’orange, je me mets à rêver à un verre d’eau tiré au robinet) quand mon interlocutrice me confia « Off the record », les larmes embuées de larmes :
« Ne m’appellez plus jamais Karen ! Vous vous souvenez de la chanson de Michel, « Ne M’appellez plus jamais France » ? Alors ne m’appellez plus jamais Karen ! »

« D‘accord, répondis-je. Mais souvenez vous que je ne vous avais pas « appelé » avant que vous ne composiez le numéro de notre rédaction.

Elle rit à nouveau : "Tope là mon pote ! J'adore l'humour ! Mais qu'on ne me parle pas de guerres ou de rapts d'enfants, là je ne rigole plus du tout !"

Elle allait se lancer dans une diatribe féroce contre adolf Hitler quand son téléphone sonna ; le moment semblait plus que jamais indiqué pour moi de partir, mais d'un geste du bras qui semblait vouloir dire "attendez, attendez", elle me retint tandis qu'elle s'adressait à son correspondant d'une voix sur-articulée :
" Monsieur Coquatrix ?... Si je suis libre pour une série de galas en février à L'Olympia ?...
Revenir en haut
alice
MessagePosté le: 30/10/2007 06:18:36  Revue de presse --> Répondre en citant

Hors ligne
Administrateur


Inscrit le: 09 Oct 2005
Messages: 1 166
Localisation: Wonderland

Dis lewis, chez mon coiffeur y'a un magazine qui nous plagie, tu crois qu'on peut faire quelque chose ?... ça s'appelle "Paris Match"
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
alice
MessagePosté le: 30/10/2007 06:26:15  Revue de presse --> Répondre en citant

Hors ligne
Administrateur


Inscrit le: 09 Oct 2005
Messages: 1 166
Localisation: Wonderland

Et autrement, sur wanadoo, y'a une page d'informations capitales de ce genre :

Et ça s'intitule "pour elles" !!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Non, mais vous y croyez ?!

J'ai bien fait de me teindre en brune !
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Lewis Racoll
MessagePosté le: 01/11/2007 00:34:16  Revue de presse --> Répondre en citant

Hors ligne



Inscrit le: 09 Oct 2005
Messages: 1 175
Localisation: Un peu à l'Ouest, parfois !

En ce qui concerne le procès que l'on pourrait intenter au magazine dont tu parles, alice, et qui se trouvait chez ton coiffeur au moment où tu t'es fait teindre en brune (au passage, un conseil que m'avait donné mon horoscope !... mais il faut dire que je me méfie à ce point de Big Brother que j'avais un peu zouillé ma fiche d'inscription : "je m'appelle Valérie, je suis verseau ascendant bélier, etc"), je me méfierai quand même, car j'avoue, humblement, enfin lâchement plutôt, que je n'ai fait pour ma part que recopier sans leurs consentements les articles respectifs de cet Antoine-Jean Colin-mallard et de son confrère (qui lui n'a même pas signé le sien. Ce qui se comprend, car prétendre que Karen Chéryl est atteinte du rhume... oulala !... J'aurais pas envie qu'elle me fasse le coup d'Isabelle Adjani à Bruno Masure en plein journal télévisé. Ni elle ni Isabelle Adjani ! Quant à Bruno Masure, j'espère qu'il se porte comme un charme : je ne suis pas homo non plus !) et c'est pourquoi je te suggérerai d'attendre d'abord le résultat du procès que pourrait nous intenter Paris-Moche. Si on gagne celui-là, alors tout est possible : une volonté bien naturelle d'expansion nous amènera peut-être à attaquer le magazine Paris-Match et, dans la foulée, ton coiffeur pour complicité (une affaire éventuellement rentable... mais peut-être moins pour tes cheveux... à méditer).


... Et admettons que notre succès aille jusque-là, je pourrais moi-même poursuivre devant les tribunaux un écrivain anglais qui usurpe mon nom depuis bientôt deux siècles, et ceci en toute impunité, vu que monsieur a eu un succès d'estime avec un de ses livres datant de 1865, lequel aurait eu, soi-disant, une influence considérable sur la filmographie de Walt Dysney ainsi que sur certains forums de discussion.
Un balourd qui a fait ses études à Rugby ! Ca ne s'invente pas ; sur ce coup-là, même les irlandais sont d'accord.
Revenir en haut
alice
MessagePosté le: 01/11/2007 10:11:44  Revue de presse --> Répondre en citant

Hors ligne
Administrateur


Inscrit le: 09 Oct 2005
Messages: 1 166
Localisation: Wonderland

Lewis Racoll a écrit:
En ce qui concerne le procès que l'on pourrait intenter au magazine dont tu parles, alice, et qui se trouvait chez ton coiffeur au moment où tu t'es fait teindre en brune (au passage, un conseil que m'avait donné mon horoscope !... mais il faut dire que je me méfie à ce point de Big Brother que j'avais un peu zouillé ma fiche d'inscription : "je m'appelle Valérie, je suis verseau ascendant bélier, etc"), je me méfierai quand même, car j'avoue, humblement, enfin lâchement plutôt, que je n'ai fait pour ma part que recopier sans leurs consentements les articles respectifs de cet Antoine-Jean Colin-mallard et de son confrère (qui lui n'a même pas signé le sien. Ce qui se comprend, car prétendre que Karen Chéryl est atteinte du rhume... oulala !... J'aurais pas envie qu'elle me fasse le coup d'Isabelle Adjani à Bruno Masure en plein journal télévisé. Ni elle ni Isabelle Adjani ! Quant à Bruno Masure, j'espère qu'il se porte comme un charme : je ne suis pas homo non plus !) et c'est pourquoi je te suggérerai d'attendre d'abord le résultat du procès que pourrait nous intenter Paris-Moche. Si on gagne celui-là, alors tout est possible : une volonté bien naturelle d'expansion nous amènera peut-être à attaquer le magazine Paris-Match et, dans la foulée, ton coiffeur pour complicité (une affaire éventuellement rentable... mais peut-être moins pour tes cheveux... à méditer).




!!!!!
Tu l'as écrite d'une seule traite celle-ci ?... (Et dire qu'ils prétendent que fumer coupe le souffle !) . Tu pourrais la refaire, pour les non-fumeurs, je veux dire avec des points, de temps en temps, par exemple ?
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Lewis Racoll
MessagePosté le: 01/11/2007 23:01:48  Revue de presse --> Répondre en citant

Hors ligne



Inscrit le: 09 Oct 2005
Messages: 1 175
Localisation: Un peu à l'Ouest, parfois !

Bien entendu, reine adorée ; Lewis s'y recolle avec la ponctuation cette fois. Mais je sens que tu vas encore me traiter d'enfleureur :

, (, !... : " , ,"), , , , (. , ... !... . ! : !). , : ,(... ...).





... avoue quand même qu'on reconnaît assez bien le souffle de mon style (cette phrase est idiote et donc elle me fait rire -bin quoi ! Y'a pas de mal à se faire rire !) : trois entre-parenthèses pour seulement douze lignes de texte... j'ai juste lésiné sur le point-virgule cette fois-ci (j'ai bien cherché, j'en vois pas... et hop, deux entre-parenthèses supplémentaires pour la peine !).
Revenir en haut
alice
MessagePosté le: 04/11/2007 10:32:47  Revue de presse --> Répondre en citant

Hors ligne
Administrateur


Inscrit le: 09 Oct 2005
Messages: 1 166
Localisation: Wonderland

Lewis Racoll a écrit:
; . :

, (, !... : " , ,"), , , , (. , ... !... . ! : !). , : ,(... ...).





... ( - ! !) : ... (, ... , !).



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
alice
MessagePosté le: 04/11/2007 15:09:42  Revue de presse --> Répondre en citant

Hors ligne
Administrateur


Inscrit le: 09 Oct 2005
Messages: 1 166
Localisation: Wonderland

alice a écrit:
Et autrement, sur wanadoo, y'a une page d'informations capitales de ce genre :

Et ça s'intitule "pour elles" !!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Non, mais vous y croyez ?!

J'ai bien fait de me teindre en brune !



Annule et remplace mon message ci-dessus dont vous voudrez bien ne plus tenir compte...
J'ai trouvé encore plus fort : http://www.masculin.com/forum/

Shocked
(Lewis, je sais pas si tu auras le temps, mais il y a de la matière ici... )
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Lewis Racoll
MessagePosté le: 04/11/2007 16:15:48  Revue de presse --> Répondre en citant

Hors ligne



Inscrit le: 09 Oct 2005
Messages: 1 175
Localisation: Un peu à l'Ouest, parfois !

Mais alice, qu'est-ce qui t'arrives ??? Faut être folle pour se balader sur ces forums-là ! Déjà que ton lien sur le site du XV de france, c'était limite...

En plus, tu n'as pas remarqué qu'il y'avait une sacré faute de typo dans le titre de ce forum : c'est bien sûr www.émasculé.com/forum* qu'il fallait lire.




... la "matière" dont tu parles, donc, est à relativiser... et effectivement, tu as raison, je n'ai pas trop le temps cet après-midi car je re-write les épreuves de mon prochain liiiiiiiivre (comme disent ceux qui écrivent des liiiiiiiivres) et là, y'en a. De la matière...










* Oh, bien sûr, j'ai le dénigrement facile. Surtout que j'ai pas encore "osé" ouvrir la rubrique "Love and Sex" (sic) de ce forum....
Revenir en haut
alice
MessagePosté le: 04/11/2007 19:26:17  Revue de presse --> Répondre en citant

Hors ligne
Administrateur


Inscrit le: 09 Oct 2005
Messages: 1 166
Localisation: Wonderland

Lewis Racoll a écrit:
Surtout que j'ai pas encore "osé" ouvrir la rubrique "Love and Sex" (sic) de ce forum....


N'y vas pas, je t'en supplie !...
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Lewis Racoll
MessagePosté le: 06/11/2007 15:32:50  Revue de presse --> Répondre en citant

Hors ligne



Inscrit le: 09 Oct 2005
Messages: 1 175
Localisation: Un peu à l'Ouest, parfois !

Des nouvelles de nos People :



Nous avons croisé la sémillante alice Administrateur et le philosophe Lewis racoll aux hasard d'un de nos couloirs médisants.
Les photos sont hélas encore plus ratées que d'habitude, et nous ne les publierons pas, non pas par crainte de la réaction des légendaires créateurs du non moins légendaire Labyrinth, mais pour éviter un procès de la part du groupe Kodak qui n'aimerait certainement pas que nous démontrions au monde entier la piètre qualité de ses derniers appareils photo.
Nous passerons donc sur le choc des photos ; reste le poids des mots.



- Dis donc, Lewis, tu as vu ce forum, www.Emasculés.com ?...

- Oui. J'y ai vogué un peu entre les épreuves de mes sept prochains livres...

- Attends ! Je vais encore faire dans l'auto citation, mais y'a plus de mecs, non ? En cas de guerre, on fait comment ?

- On appelle les américains, comme d'habitude.

- T'es fou ! Faut pas dire ça ! Imagine qu'un journaliste soit là en train de nous observer ! C'en est fait de notre réputation de gauchistes de gauche !

- Je sais, mais soyons pragmatiques, alice : en cas de guerre, et dieu sait, et toi aussi ma chère, que je ne souhaite pas un tel évènement, il nous faudra solliciter nos amis américains une nouvelle fois. Et en cas de paix également, car leurs groupes de rock là aussi demeurent providentiels.

- Oh ! Tu dis ça parce que tu es jaloux que j'ai fait récemment la promotion de James Blunt, que tu ne dois pas trouver être un chanteur assez "américain" à ton goût.

- Ni assez américain ni assez chanteur et peut-être pas qu'à mon goût. Quant à la jalousie, voilà une notion intéressante qu'on ne peut se contenter d'évacuer au motif d'une boutade. Ce sera sans doute l'objet d'un de mes prochains livres, mais je te dirai en substance que je puis m'autoriser toute sorte de fantaisies dès que la vie me semble manquer de piquant. Cela dit, ton décolleté, là, c'est peut-être un peu exagéré ; ça pourrait remettre en question mon statut d'intellectuel.

- Mais non ! C'était juste pour vérifier une dernière fois s'il y'avait encore des mecs !!! Mais je crois que depuis que je me suis fait teindre en brune, c'est pire qu'avant : ils sont comme déçus que je n'ai pas de fouet dans mon sac à main !

- Qu'est-ce que tu peux mettre comme points d'exclamation dans tes phrases, al' !

- Oh dis, ça va. Tu t'es pas vu avec tes entre-parenthèses et tes points-virgule à tout bout de champ. C'est peut-être pour ça que tu as raté le prix Goncourt hier midi. J'étais très étonnée qu'il ne t'ai pas été décerné...

- J'étais encore plus étonné moi-même d'apprendre à qui il l'a été
...
Revenir en haut
alice
MessagePosté le: 07/11/2007 06:49:35  Revue de presse --> Répondre en citant

Hors ligne
Administrateur


Inscrit le: 09 Oct 2005
Messages: 1 166
Localisation: Wonderland

Very Happy Tu me fais rire* Lewis, avec tes indiscrétions de couloir plus vraies que nature !
Mais dis, tu te souviens qu'il y en a de beaucoup plus gradés qui ont perdu leur place pour des histoires d'écoutes téléphoniques ?


Calme-toi un petit peu, sinon je crois que je vais être obligée de reprendre des études de droit : on aura jamais assez de sous pour se payer un avocat à l'extèrieur.


(*est-il besoin de le préciser ?)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Forget-Me-Not
MessagePosté le: 09/01/2008 00:52:35  Revue de presse --> Répondre en citant

Hors ligne



Inscrit le: 04 Déc 2006
Messages: 24

Euh... quitte à faire la fille de service, je vous signale que la première dame de france est en passe de changer. "En passe", c'est une expression bien sûr : C'est un ami qui m'a sorti ça ce soir. Je ne sais pas s'il est aussi drôle que Lewis et si il a le même talent pour les photo-montages, mais en tout cas ça m'a bien fait rigoler.
Revenir en haut
Léo Somba
MessagePosté le: 09/01/2008 11:32:26  Revue de presse --> Répondre en citant

Hors ligne



Inscrit le: 26 Sep 2006
Messages: 580

ça m'étonnait que personne ne parle de cette histoire.

En fait j'attendais plutôt Lewis sur ce coup : il s'est spécialisé dans la presse people (le fourbe m'avait promis une place comme journaliste à Paris-Moche, mais il a changé d'avis, je n'ai jamais été contacté, le poste semble maintenant l'intéresser).

Mais puisque Lewis semble bouder le labyrinthe en ce moment, je te remercie d'avoir bien voulu faire la fille de service, à sa place.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé
MessagePosté le: 20/09/2017 05:58:39  Revue de presse -->






Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures

Sujet suivant
Sujet précédent
Page 1 sur 2
Aller à la page: 1, 2  >
Alice's Curious Labyrinth Index du Forum -> Wonderland -> Le dressing

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet


 
Sauter vers:  


Portail | Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
NoseBleed v1.00 ~ mikelothar.com


Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com